Notre Histoire

Notre Histoire

Diplômé de l’ENIM, une école d’ingénieurs française à Metz, j’ai fait mes premiers pas dans le monde du sport automobile en tant que Vice Chef d’équipe et ingénieur électronique au sein de l’équipe ENIM Formula Student. Nous avons participé aux événements FSUK Silverstone et FSS Barcelona.
En même temps, j’étais dévoué à aider une équipe française de course amateur en tant que mécanicien pour TDP Classic dans le Championnat Classique Français.
Pour suivre mon rêve, j’ai déménagé à Barcelone pour étudier le Master d’Ingénieur en Sport Automobile à l’école technique Monlau Repsol.
Parallèlement, j’étais employé chez FEV Iberia et travaillais pour Nissan en tant qu’ingénieur système de gestion moteur.
Pendant la même année, j’ai travaillé en tant que mécanicien pour National Motos dans le championnat FIM EWC, lors des 24 Heures du Mans 2018 et du Bol d’Or 2018.
En 2019, j’ai créé OH Performance et j’ai rejoint l’équipe Morillas Racing School dans le championnat français de Supersport Superbike.
Ludovic Cauchi a conclu sa première saison à la 8e place au classement général (P5 Challenger), et Matthieu Gregorio a terminé à la 3e place au classement Challenger et à la 5e place au classement général.
Lors de la saison 2020, j’ai continué à travailler avec l’équipe MRS et les mêmes pilotes. L’objectif était de remporter plusieurs courses et de se classer dans le Top 3 du classement général.
Dans le Championnat de France de Superbike, j’ai également travaillé avec le débutant Martin Renaudin sur la Yamaha R1 2020. L’équipe a terminé à la deuxième place au classement Challenger.
Le plan n’a pas changé pour 2021. Au sein de Morillas Racing School, nous avons travaillé dur avec Ludovic Cauchi. Ludovic a remporté 2 courses et a terminé deuxième au classement général. Il est le champion Challenger Supersport 2021 !
Comme en 2020, j’ai également travaillé en parallèle avec l’équipe Moto&GP Addict, avec Martin Renaudin. Le jeune pilote de superbike a terminé deuxième au classement des Challengers et huitième au classement général. C’était seulement sa deuxième année dans la catégorie Superbike.
Au sein de Morillas Racing School, nous avons continué à suivre le travail avec Ludovic Cauchi dans la catégorie Superbike. La première moitié de la saison s’est déroulée avec une Kawasaki ZX10R, et après une blessure, Ludovic est revenu avec une Yamaha R1 !
Simultanément, j’ai commencé une tâche importante avec l’équipe CMS et Axel Maurin, également avec une Yamaha R1 2022. Il a terminé à la 6e place au classement général du Championnat de France de Superbike.
En tant qu’ingénieur de course, j’ai relevé un nouveau défi en faisant mes premiers pas dans la catégorie Endurance avec l’équipe GT Endurance.
Dans le cadre du FIM EWC, l’équipe a terminé les 24h Motos du Mans à la 9e place de la catégorie EWC et à la 24e place au classement général.
L’équipe a également participé au Championnat de France d’Endurance Ultimate Cup 4h et a remporté le championnat !
En 2024, avec l’équipe Morillas Racing School, Ludovic a continué son apprentissage de la catégorie reine Superbike avec une Yamaha R1 ! L’année a été marquée par des résultats décevants et des chutes. Il termine P7 Challenger et P18 au général.
La collaboration avec Axel Maurin et le CMS a été renforcée en 2024. Axel Maurin termine la saison, sa dernière en tant que pilote, P9 avec comme meilleur résultat un Top 5.
Au sein de l’équipe CMS, j’ai commencé à travailler avec Gabin Cazard en catégorie Supersport 600, avec une Yamaha R6. Il termine la saison P2 Challenger (Jeune) et P8 au général. 
Et, j’ai pu également débuter en catégorie Supersport 300, avec Robin Sautereau avec une Yamaha R3. Il termine la saison P9, avec comme meilleur résultat un podium et une pôle position.
Au sein du championnat d’endurance FIM EWC, j’ai débuté avec l’équipe 3D BMRT Maxxess Nevers. Nous terminons P9 en catégorie FIM Endurance World Cup, avec comme meilleur résultat P4 au Bol d’Or.
2024 sera une magnifique saison !